stars are dark, worse than ever before – Solstice

whatever happens, we are deathless
Aller en bas 
 
MessageSujetstars are dark, worse than ever before – Solstice      #☾.      posté le Sam 23 Fév - 22:45
Silk Duncan
you got two black eyes
Silk Duncan
image : stars are dark, worse than ever before – Solstice Tumblr_pg7veebkW41s62omso4_r1_250
pseudo : shiranui
credits : chrysalis (avatar) ; excelsior (signa)
Faceclaim : colin morgan
Multifaces : ashby
Inscription : 15/01/2019
Messages : 52
true color : #99cccc
timelapse : 29 ans.
heart rate : célibataire, et il ne voit pas ce statut changer de si-tôt.
purpose : voleur, à son compte ou pour les autres; dirige un refuge animalier à Rockaway Bay.
magic scale : niveau 1
powerplay : télépathie et empathie animale, Silk communique particulièrement avec les chiens.
Black Dimes : 706
THE WICKED
THE WICKED

stars are dark, worse than ever before – Solstice Empty

“Stars are dark, worse than ever before” —Il arpente les rues de Staten Island avec un certain pincement au cœur. Il connaît chaque rue, chaque recoin de ce quartier où il a grandi. Il n'avait pas grand-chose à l'époque, il n'avait même rien du tout à part sa mère, et ses amis. Ça lui suffisait, parce qu'il n'avait jamais rien connu d'autre. Il savait que loin, de l'autre côté de la ville, se trouvaient d'autres sorciers à la vie bien différente de la leur. À l'époque, ces quartiers lui semblaient être le bout du monde. Il s'imaginait ce que ce serait d'y aller, de voir tout ce qu'on lui interdisait de voir. Il se souvenait de la première fois où il s'est dit que ce n'était pas juste. Cette pensée ne l'a pas quitté depuis, et ne le quittera probablement jamais. Encore maintenant, elle tourne en boucle dans sa tête, comme un bruit de fond. Rien de tout cela n'est juste. Des gamins passent à côté de lui en courant, et il s'écarte sans même y penser. Il les connaît trop bien, ces enfants des rues, qui foncent dans les passants pour leur subtiliser leurs portefeuilles, parce qu'il en est tout simplement un qui a grandi. À l'époque, il était optimiste, Silk, il pensait que tout s'arrangerait un jour, que les choses changeraient et qu'il pourrait voir le reste de New York, que les humains seraient traités comme les égaux des sorciers, parce que cette situation n'était pas juste et quelqu'un allait bien finir par s'en rendre compte, non ? Il lui a fallu du temps pour comprendre que tout le monde s'en était déjà rendu compte, que tout le monde le savait, mais que ce n'était pas pour autant que les choses allaient changer. Ces deux morceaux d'informations ne s'emboîtaient pas dans sa tête. Ça n'allait pas. La justice, elle est seulement dans les mains de ceux qui l'appliquent, et aucun humain ne l'appliquerait jamais. Les sorciers y veillaient.
Il est venu rendre visite à sa mère. Ça lui arrive souvent, mais il ne s'attarde jamais. Parce qu'il ne veut pas être reconnu, parce qu'il ne se sent pas à sa place. Silk a pu quitter l'île à son adolescence, mais il doit bien être l'un des seuls. Il est capable de se fondre parmi les sorciers, même si c'est parmi les rejetés. Il est reconnaissant de cette chance, mais elle ne vient pas sans revers : le fait reste qu'il ne se sent pas à sa place à Rockaway. Et il ne se sent pas mieux ici, à parcourir les rues qui l'ont vu grandir. Partout où il va, il a le sentiment d'avoir quelque chose à cacher. Oh, il a fini par s'y habituer, à mentir, surtout par omission, mais c'est toujours un peu fatiguant. Le seul endroit où il se sent bien, c'est chez lui, avec ses animaux. Mais il est seul aujourd'hui. Tout ça parce que les sorciers aiment leurs petites règles, parce qu'il leur faut leur hiérarchie, même entre eux. Il y a toujours quelqu'un au-dessus pour vous dicter votre conduite, et toujours quelqu'un en-dessous, pour vous rappeler que finalement, votre vie n'est peut-être pas si nulle. Et puis, il y a les humains, mais eux, personne ne se soucie de la qualité de leur existence, au contraire.

Il s'arrête devant un bar, sans vraiment réfléchir. Il n'a pas envie de quitter l'île tout de suite. Silk est totalement pris dans un élan de nostalgie, qu'il sait futile et un peu stupide. Il n'a pas à regretter sa vie sur Staten Island, où il se demandait chaque jour s'il allait pouvoir manger plus ou moins à sa faim. Mais il regrette l'enfant qu'il était, avant qu'il ne devienne complètement désabusé et dégoûté de cette ville, de ce monde et des gens qui y habitent. Et il sent que vu son humeur, s'il rentre chez lui, il va juste se morfondre toute la soirée. Alors il rentre, sur un coup de tête.
Il s'assoit, commande, paye. Pas avec des black dimes, évidemment, ils sont inutiles et surtout illégaux ici. S'il ne se sent toujours pas à sa place, parmi les humains, il a moins le sentiment de se cacher, d'être un fraudeur. Mais il a toujours cette inquiétude. Il n'y a aucune chance qu'il déclenche sa magie par erreur, son don étant invisible, mais il sait qu'ils seraient nombreux à le regarder d'un très mauvais œil s'ils connaissaient la vérité. Qu'il ait grandi ici ne change pas grand-chose, au final.
On vient le servir. Il a les yeux dans le vague, mais lorsqu'il croise le regard de la serveuse, il se dit que quelque chose ne va pas. Les secondes semblent s'étirer, alors qu'il la reconnaît. « Dove ? » Laisse-t-il échapper, surpris. Une amie d'enfance, avec qui il a perdu contact une première fois lorsqu'il a du couper les ponts avec tout le monde une fois envoyé à Rockaway. Il y a environ un an, ils s'étaient recroisés, et ils avaient repris contact, avec l'ambiance particulière qui reste accrochée à ceux qui ont un jour partagé beaucoup et qui ne savent désormais plus que le nom de l'autre. Et encore, Silk n'utilise même plus le même nom que lorsqu'il vivait à Staten Island. Puis, plus de nouvelles. Il s'est inquiété. Il a essayé de la retrouver, lorsqu'il passait sur l'île. Il s'est retrouvé devant un immeuble en flammes. Et on lui a dit que Dove DeWitt était morte lors de l'incendie. « Tu... Qu'est-ce que... » En rentrant ici, il ne s'était pas attendu à voir un fantôme. Et de toute évidence, elle était toute aussi surprise que lui.
 
@Solstice Songbird ; code by solosands

_________________
I am the one, I am no one
☾ ☾ ☾  Will I ever stop believing there is hope for the footsteps we're leaving? For elusive reasons we’re all born with a hole in our hearts. For elusive reasons we’re all destined to drift apart.
Revenir en haut Aller en bas
 
MessageSujetRe: stars are dark, worse than ever before – Solstice      #☾.      posté le Mar 5 Mar - 19:50
Invité
you got two black eyes
avatar
Invité

stars are dark, worse than ever before – Solstice Empty
Starks are dark, worse than ever before
Solstice & Silk
I spent a lot of nights on the run and I think oh, like I'm lost and can't be found. I'm just waiting for my day to come and I think oh, I don't wanna let you down,'cause something inside has changed and maybe we don't wanna stay the same

La journée est ordinaire. Les tâches répétitives. Saluer. Sourire. Se présenter. Prendre les commandes. Sourire encore. Apporter la boisson. Ignorer les regards salaces et les vannes graveleuses. Récupérer les quelques pièces laissées sur la table en guise de remerciement après le départ des clients. Et puis tout recommencer jusqu’à ce que ses pieds crient grâce, jusqu’à ce que les muscles de ses joues se crispent. Le quotidien est ennuyeux, mais une partie de Solstice savoure l’ordinaire. Apprécie l’ennui. Voilà longtemps qu’elle n’a plus eu l’occasion de trouver sa vie monotone. Trop occupée à fuir. A souffrir. A paniquer. Alors peut-être que le Mermaid’s bar est juste ce qu’il lui faut. Un travail ou elle n’est qu’une ombre invisible. Ou on ne la regarde jamais vraiment.

Un endroit tranquille malgré l’animation continue qui y règne. Perdue au milieu de l’apparent chaos elle peut se reposer Solstice. Respirer sans regarder par-dessus son épaule à chaque seconde. Alors quand on l’appelle, ou qu’on fait un signe dans sa direction elle fait toujours bien attention à planter sur son visage un grand sourire. Un peu trop grand peut-être même. Et à donner l’impression d’une fille convenable. Gentille. Celle qu’elle était avant. Avant de mourir. De tout perdre. Lorsqu’elle était encore Dove aux cheveux flamboyant et non pas Solstice à la blondeur passe-partout. Elle se cache derrière une persona pendant qu’elle ramasse les miettes de son esprit brisé. Combien de temps elle va passer à faire ça ? Elle ne sait pas. Peut-être encore quelques mois. Peut-être des années. Combien de temps faut-il pour se réparer après des mois de torture ? Après avoir réalisé que sa volonté était inexistante ? Qu’elle avait été utilisée comme une arme ? Combien de temps faut-il pour oublier tous les souvenirs de ses exactions ? Tout une vie probablement.

Elle secoue la tête presque imperceptiblement. Elle ne peut pas se permettre de penser à ça. Pas ici. Pas maintenant. Alors la blonde se concentre sur le client qui vient de s’asseoir. Prépare la commande distraitement. Va déposer le verre sans même vraiment regarder à qui elle à affaire, l’habituel faux sourire plaqué sur ses lèvres. Mais elle se fige soudain, relève la tête, la panique au fond de ses prunelles. il vient de dire son nom. Son ancien nom. Celui d’avant. Celui de la jeune femme naïve qu’elle a un jour été. De la rousse morte dans un incendie qu’elle tente désespérément d’oublier. La surprise est telle qu’elle fait tomber le verre. Le liquide se renverse sur la table et elle ne fait rien pour l’en empêcher. Elle croise le regard de l’homme. Lui. Elle le connait. L’a connu. Des temps meilleurs. Avant que toute sa vie ne parte en fumée.

« Non. Mon nom est Solstice. Vous devez faire erreur. » Le mensonge tombe de ses lèvres. La phrase a été soigneusement répétée mais la panique la fait bafouiller. En révèle bien trop. Elle sait déjà qu’il ne la croira pas. « Je euh… je dois y aller. Désolé ». Elle se retourne sans lui laisser le temps de parler. Slalome entre les tables en bois du bar, pour se diriger vers la sortie la plus proche. Il y a son cœur qui bat contre ses côtes. Elle ne peut pas le laisser s’approcher. Il faut partir. Fuir. C’est la seule possibilité qu’il lui reste.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
 
MessageSujetRe: stars are dark, worse than ever before – Solstice      #☾.      posté le Jeu 21 Mar - 21:28
Silk Duncan
you got two black eyes
Silk Duncan
image : stars are dark, worse than ever before – Solstice Tumblr_pg7veebkW41s62omso4_r1_250
pseudo : shiranui
credits : chrysalis (avatar) ; excelsior (signa)
Faceclaim : colin morgan
Multifaces : ashby
Inscription : 15/01/2019
Messages : 52
true color : #99cccc
timelapse : 29 ans.
heart rate : célibataire, et il ne voit pas ce statut changer de si-tôt.
purpose : voleur, à son compte ou pour les autres; dirige un refuge animalier à Rockaway Bay.
magic scale : niveau 1
powerplay : télépathie et empathie animale, Silk communique particulièrement avec les chiens.
Black Dimes : 706
THE WICKED
THE WICKED

stars are dark, worse than ever before – Solstice Empty

“Stars are dark, worse than ever before” — Il a l'impression de s'être pris une baffe en pleine tête. Il reste figé, incapable de détacher les yeux de ce visage si familier et si lointain à la fois. Il a dans son esprit beaucoup plus de souvenirs de l'époque où Dove et lui n'étaient que des adolescents, à peine sortis de l'enfance. L'annonce de sa mort l'avait choqué, et il ne s'était évidemment pas attendu à la revoir un jour. Elle se fige, et le fixe, l'air aussi ébranlée que lui. S'il avait eu assez de recul pour imaginer la scène, ça l'aurait peut-être fait sourire, mais il n'a aucune envie de plaisanter alors qu'il a l'impression que son cœur s'est arrêté dans sa poitrine.
« Non. Mon nom est Solstice. Vous devez faire erreur. » Lui dit-elle après de longues secondes qui lui ont semblé duré des heures. C'est un mensonge, n'importe qui aurait pu le voir. Ne serait-ce que parce que le verre qu'elle tenait à la main s'est écrasé au sol lorsqu'il a prononcé son nom. La façon dont elle le regarde, comme si elle venait de voir un revenant (alors que Silk a l'impression que c'est vraiment son cas), sa voix peu assurée... Il lui arrive d'être naïf, mais impossible qu'il la croie maintenant, pas alors qu'elle se tient juste devant lui. Mais il doit avouer que l'espace d'une seconde, il est pris d'un doute. Elle est différente, et pas seulement à cause de sa couleur de cheveux. Quelque chose a changé. L'incendie ? Non, ça n'aurait pas vraiment de sens. Pourquoi aurait-elle fait croire à sa mort ? Pourquoi qui que ce soit ferait quelque chose pareil ? Il essaye de réfléchir aussi vite que possible, mais Silk n'arrive pas à trouver une explication qui tienne la route. Des dizaines de questions se succèdent dans son esprit, mais elles meurent toutes sur le bout de ses lèvres, incapable de prononcer le moindre mot. Au moins autant d'émotions se bousculent en lui maintenant, si vite qu'il est incapable de savoir comment il se sent. Surpris, c'est sûr. Perdu. Confus.
« Je euh… je dois y aller. Désolé. » Balbutie-t-elle avant de se retourner et de s'avancer aussi vite que possible entre les tables. Il reste quelques secondes sans bouger, toujours aussi choqué, avant de se rendre compte qu'elle allait s'enfuir, et qu'il n'aurait probablement plus la possibilité de la retrouver après, à moins de retourner tout Staten Island. « Attends ! » Crie-t-il, se faisant se retourner plusieurs clients. Il laisse échapper un juron et s'élance à sa suite. Il se sent immédiatement mal à l'aise, parfaitement conscient de ce à quoi il doit ressembler, à suivre une serveuse gênée qui vient de partir sans demander son reste. Ce n'est pas ce que vous croyez, aurait-il envie de dire aux clients qui le suivent du regard, l'air désapprobateur, alors qu'il passe à son tour entre les tables.
« Dove ! » Appelle-t-il à nouveau, le nom qu'elle lui a donné passant en boucle dans sa tête. Solstice. Se l'est-elle choisie ? Il serait bien mal placé pour juger l'utilisation d'un pseudo, mais il ne peut pas s'empêcher d'être encore plus perdu. De toute évidence, Dove DeWitt est belle et bien morte, et c'est dans cette nouvelle identité qu'elle vit désormais. Elle n'aurait pas été aussi choquée d'entendre son nom, sinon.
Elle est à peine sortie du bar qu'il la rattrape, et il n'a absolument aucune envie de faire ça, mais sa main se referme sur son poignet pour la retenir avant qu'elle ne disparaisse dans la foule. « Solstice ? » Dit-il, d'un ton timide, comme s'il posait une question. Doit-il l'appeler comme ça maintenant ? Qu'est-ce qu'il doit faire, au juste ? Qu'est-ce qu'il se passe ? Il lâche immédiatement son poignet, parce qu'il sent qu'il va bientôt s'en prendre une, et aussi parce qu'il déteste faire ça et qu'il se sent déjà coupable de l'avoir retenue. Mais il a besoin de savoir pourquoi elle le fuit, comme ça. La dernière fois qu'ils se sont vus, elle semblait aussi contente que lui de le revoir... Et ensuite, il a cru qu'il ne pourrait plus jamais la revoir. « Il se passe quoi, là ? Tu me reconnais non ? » Elle va sûrement repartir. Il n'a aucune idée de ce qu'il fera si elle s'enfuit encore. Il ne peut pas la forcer à lui parler si elle ne veut vraiment pas, et elle n'aura aucun mal à le semer dans la foule. Et puis, s'il continue à la suivre, il aura vraiment l'air glauque.
 
@Solstice Songbird ; code by solosands


Spoiler:
 

_________________
I am the one, I am no one
☾ ☾ ☾  Will I ever stop believing there is hope for the footsteps we're leaving? For elusive reasons we’re all born with a hole in our hearts. For elusive reasons we’re all destined to drift apart.
Revenir en haut Aller en bas
 
MessageSujetRe: stars are dark, worse than ever before – Solstice      #☾.      posté le Mar 2 Avr - 17:36
Invité
you got two black eyes
avatar
Invité

stars are dark, worse than ever before – Solstice Empty
Starks are dark, worse than ever before
Solstice & Silk
I spent a lot of nights on the run and I think oh, like I'm lost and can't be found. I'm just waiting for my day to come and I think oh, I don't wanna let you down,'cause something inside has changed and maybe we don't wanna stay the same

Elle a toujours su qu’il y avait un risque, Solstice. Dès l’instant où elle a accepté la proposition de Solveig, elle a su qu’un jour elle pourrait être reconnue. Un changement de nom et de couleur de cheveux n’est pas suffisant pour camoufler une identité. Pas vraiment. Il aurait fallu qu’elle reste cachée bien plus longtemps, qu’elle reste dissimulée dans les ombres, que son travail ne lui donne aucune visibilité ou qu’elle accepte de survivre de restes. Mais Solveig lui a fait croire en la possibilité d’une nouvelle vie. Enterrer le passé et puis recommencer. Et elle a voulu y croire Solstice. Parce qu’elle crève d’envie d’un nouveau départ. Parce que depuis trop longtemps elle n’a fait que survivre. Que courir. Parce qu’on lui a tout pris et qu’elle rêve que quelque chose lui appartienne de nouveau. Seulement voilà, accepter de vivre, c’est accepter d’être reconnue.

Elle s’est convaincue en se murmurant des petits-riens. Elle vivait à l’opposé de Staten Island. Les siens n’ont jamais rôdés dans les environs. La sculpturale rousse au regard doux est devenue une blonde un peu trop mince, à la posture trop raide et un éclat de nervosité constant planqué au milieu des yeux. Et puis il y sa mort prétendue. On ne vient pas chercher un cadavre. Pas alors que ses « restes » ont été trouvés au sein d’une maison en flamme. Tant de raisons qui l’ont poussée à croire que son petit subterfuge pourrait marcher. Qu’elle pourrait s’en sortir et avoir cette seconde vie dont elle rêve tant. De toute évidence elle a eu tort. Il l’a reconnue immédiatement. Sans surprise. Le regard perçant. Et ça lui a fait mal, à la blonde, d’entendre son ancien nom. Un coup de massue entre les deux yeux. Elle veut hurler que Dove est morte et enterrée. Que se nom n’appartient plus à personne. Qu’il faut la laisser tranquille.

Au lieu elle fuit. Ou essaye du moins. Il la rattrape rapidement, une main qui vient enserrer son poignet pour l’arrêter. Quand elle se retourne il y a une lueur de folie dans les grands yeux bleus. La panique qui reprend ses droits. Elle sait que cette existence qu’elle a péniblement gagné peut lui être arrachée en une seconde. Elle ne peut pas. Elle n’y retournera pas. Plutôt mourir que de retourner dans l’Aube. Plutôt mourir qu’à nouveau tout perdre. Quand il relâche son poignet, son visage devient dur, presque sauvage. Solstice c’est un animal aux abois. Une fois acculée elle détruira tout pour pouvoir s’échapper … Elle serre les dents. Il ne partira pas. Pas comme ça. Sans doute pas. Alors elle secoue la tête. Tente de lui faire comprendre qu’ils ne peuvent tout simplement pas se connaitre. Parce que s’ils se connaissent, elle est désormais en danger.

« Dove est morte et enterrée. Il y a eu un cadavre à pleurer. Elle n’existe plus et ceux qu’elle a connu non plus. » Le ton est coupant comme une lame de rasoir mais lacé de tristesse. Ce n’est pas qu’elle veut le rejeter. Qu’elle prend plaisir à couper les ponts avec tous ceux dont elle a un jour été proche. C’est qu’elle n’a simplement pas le choix. « Et Solstice n’a personne à reconnaitre. Parce qu’elle ne t’a jamais rencontré. » Un peu de faiblesse dans le creux des prunelles. Peut-être une supplique. « C’est comme ça". Une épaule qui se soulève dans une posture presque défaite. « Il y a des choses qu’il vaut mieux oublier. » Et elle connait quelques petites choses sur des souvenirs qui feraient mieux de rester enfouis, Solstice …
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
 
MessageSujetRe: stars are dark, worse than ever before – Solstice      #☾.      posté le Mer 1 Mai - 22:49
Silk Duncan
you got two black eyes
Silk Duncan
image : stars are dark, worse than ever before – Solstice Tumblr_pg7veebkW41s62omso4_r1_250
pseudo : shiranui
credits : chrysalis (avatar) ; excelsior (signa)
Faceclaim : colin morgan
Multifaces : ashby
Inscription : 15/01/2019
Messages : 52
true color : #99cccc
timelapse : 29 ans.
heart rate : célibataire, et il ne voit pas ce statut changer de si-tôt.
purpose : voleur, à son compte ou pour les autres; dirige un refuge animalier à Rockaway Bay.
magic scale : niveau 1
powerplay : télépathie et empathie animale, Silk communique particulièrement avec les chiens.
Black Dimes : 706
THE WICKED
THE WICKED

stars are dark, worse than ever before – Solstice Empty

“Stars are dark, worse than ever before” — Lorsqu’il croise son regard, il a l’impression de reconnaître cette lueur dans ses yeux. Il a l’impression de l’avoir déjà vue, des dizaines de fois, lorsqu’il s’approche de certains animaux effrayés : il voit la panique, celle qui vous rend dangereux et imprévisible. Il sait qu’il n’a que quelques secondes pour se reculer au risque de s’en prendre une. Il a observé ce genre de réactions, et même si Dove est humaine, ça ne change pas ses instincts, que Silk considère très proche des animaux. C’est peut-être parce qu’il passe plus de temps avec des chiens qu’avec des humains, mais il ne peut pas s’empêcher de faire le lien. Il aimerait comprendre, réellement. Il fixe son visage, et bien qu’il voit des différences avec celui qu’il a connu autrefois, il ne peut pas ne pas la reconnaître. Elle a beau avoir changé de couleur de cheveux, ses yeux ont beau être bien plus froids qu’avant, il n’a pas le moindre doute. Il aurait pu en avoir, à l’intérieur de ce bar, avec la lumière traître, le bruit, le monde. Mais si ce nom ne voulait rien dire pour elle, elle ne serait pas partie aussi précipitamment. Ça n’a aucun sens, et ça l’effraie. Il a des dizaines de questions à poser, mais aucune ne semble être la bonne. Rien. Il aimerait lui dire qu’elle n’a pas à avoir peur de lui, mais il sait que ça ne servira probablement à rien.

« Dove est morte et enterrée. Il y a eu un cadavre à pleurer. Elle n’existe plus et ceux qu’elle a connu non plus. » Son ton n’appelle à aucune réponse, et Silk reste silencieux, les questions semblant se multiplier avec les secondes. Quel corps a-t-on pleuré, si elle se trouve bien là, debout, devant lui ? S’il n’avait pas attrapé son poignet quelques secondes plus tôt, il aurait pu croire avoir affaire à un fantôme. « Et Solstice n’a personne à reconnaitre. Parce qu’elle ne t’a jamais rencontré. » Il secoue la tête. Lui, mieux que quiconque, peut comprendre le besoin de changer d’identités, de disparaître avec ses secrets. Mais ça a l’air bien plus profond, bien plus sérieux que son cas à lui. Jamais il ne lui viendrait à l’esprit de dire que Lazuli est mort, bien au contraire. Silk est une identité dans laquelle il se réfugie, se protège, au point qu’il en oublie presque qu’un jour, il se faisait appeler autrement. Mais ça ne semble pas être le cas ici.

« C’est comme ça. Il y a des choses qu’il vaut mieux oublier. » Non, décidément, il ne comprend pas. Son ton est résigné, et quelque chose en lui que rien de ce qu’il fera ne lui fera changer d’avis. Il n’est qu’un fantôme parmi tant d’autres, une connaissance de son ancienne vie. Il ne sait pas ce qu’il s’est passé en si peu de temps pour que ce changement soit aussi radical, mais elle a été claire : les amis de Dove ne sont que des étrangers. « Je sais pas ce qui s’est passé. Parce qu’il s’est passé quelque chose, pour que tu réagisses comme ça. Mais… ‘‘c’est comme ça’’ ? » Il a toujours du mal à mettre ses pensées dans l’ordre. Il n’a pas envie de dépasser les bornes, de trop l’envahir, mais il ne voit pas comment il peut se contenter d’une telle réponse. Il l’a cru morte, comme le reste de ses connaissances. Dove, elle a une tombe à son nom. « C’est vraiment ce que tu veux ? Oublier tout le monde ? » Il ne sait pas comment dire ce qu’il veut réellement lui dire. « J’ai cru… Je… Je n’utiliserais plus ce nom, si c’est ce que tu veux. Mais… T’as pas à avoir peur de moi. » Finit-il par dire, du bout des lèvres, incapable de cacher le fait qu’il est blessé, au fond. C’est sûrement égoïste comme réaction, et ça ne le fait pas se sentir mieux, au contraire. Il soupire, et fait un pas en arrière. « Je suis désolé. J’essaye juste… » J’ai cru que t’étais morte, a-t-il envie de dire, mais il entend déjà sa réponse, que Dove l’est, effectivement. Et plus il lui parle, plus il comprend ce qu’elle veut dire par là.
 
@Solstice Songbird ; code by solosands

_________________
I am the one, I am no one
☾ ☾ ☾  Will I ever stop believing there is hope for the footsteps we're leaving? For elusive reasons we’re all born with a hole in our hearts. For elusive reasons we’re all destined to drift apart.
Revenir en haut Aller en bas
 
MessageSujetRe: stars are dark, worse than ever before – Solstice      #☾.      posté le
Contenu sponsorisé
you got two black eyes

stars are dark, worse than ever before – Solstice Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
stars are dark, worse than ever before – Solstice
Page 1 sur 1
two black eyes
Revenir en haut 

. ✵ * · . . TWO BLACK EYES ☽ :: 
new york
 :: 
Zone 9
+
 Sujets similaires
-
» land speeder dark eldar
» A pleurer Dark MC Hammer
» [RS] Dark Fantasy [DVDRiP]
» We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars !
» Batman The Dark Knight Rises [DVDRiP]Action


Sauter vers: