• IT'S A REVOLUTION, I SUPPOSE

whatever happens, we are deathless
Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 
MessageSujetRe: • IT'S A REVOLUTION, I SUPPOSE      #☾.      posté le Mar 25 Juin - 9:19
Quetzal Nuì
you got two black eyes
Quetzal Nuì
http://twoblackeyes.forumactif.com/t2631-quetzal-comme-un-serpent-qui-danse#54658 https://twoblackeyes.forumsrpg.com/t2640-quetzal-comme-un-serpen
image : • IT'S A REVOLUTION, I SUPPOSE - Page 5 K8q6
pseudo : solomonsuaire
credits : delusion angel
Faceclaim : Eddie Redmayne
Multifaces : Sennar S. Toegar
Inscription : 12/05/2019
Messages : 160
true color : #009999
timelapse : 32 ans
heart rate : Tu ne cesses de t'éprendre des hommes qui daignent poser leur regard sur toi, mais ton cœur est un tonneau des Danaïdes, d'où l'eau ne fait que s'écouler et qui ne peut se remplir.
purpose : Un prostitué parmi d'autres, invité dans les chambres tièdes d'aristocrates de tout coven contre des tickets de rationnement. Confectionneur de poisons et de sérums lorsque les lits de tes clients te sont refusées.
gemstone : Une lizardite, pierre verte mouchetée de noir en mesure de commander aux reptiles.
liability : Tu conserves ta lizardite dans un exemplaire usé et jauni de Lolita de Vladimir Nabokov, dont tu as creusé les pages pour abriter la petite pierre oblongue et ses humeurs fantasques. ▲ Ta main droite est atrophiée, marquée de morsures de serpents courant jusque sur ton avant-bras. ▲ Le meurtre de l'un de tes clients, un riche sorcier de la Winter Court dénommé Swann, mordu par un serpent, fait de toi un homme recherché.
Black Dimes : 1580
RED THIEVES
RED THIEVES

• IT'S A REVOLUTION, I SUPPOSE - Page 5 Empty

L’eau. Il n’y a plus qu’elle. Tu n’entends qu’à peine la voix de Judas t’intimant de remonter sur le ponton, tu ne vois pas la main qu’il te tend, tu ne perçois plus les cris alentour, ni même l’odeur âpre des flammes léchant avidement, sans distinction, corps et planches. Le port se tord en craquements sinistres, gargouillis d’outre-tombe annonçant sa fin imminente. Mais toi, tu n’éprouves que la brûlure dévorante sur ta gorge, comme si des flammes s’étaient glissées à l’intérieur même de tes os, de tes muscles, jetant dans tes vaisseaux sanguins des pulsations ardentes. Des corps se jetant à l’eau, des morceaux de ponton s’effondrant dans les flots, et bientôt cet éclair déchirant le ciel et anéantissant les derniers espoirs qui animaient encore les quelques braves luttant toujours, debout malgré le chaos.

Mais bientôt, lorsque tout s’effondre, lorsque les sorciers battent la retraite, que les survivants humains tentent vainement de sauver des silhouettes à demi-calcinées, toi, tu n’es déjà plus vraiment de ce monde. La douleur, la peur aussi, celle de mourir, ont finalement eu raison de toi. L’inconscience dans laquelle tu as sombré est noire, sans rêves et sans sursauts, un sommeil aux allures de coma. La dernière image à s’éteindre dans ton esprit est la silhouette de Judas, à demi-effacée dans la fumée et la buée de ton regard, te soulevant tant bien que mal pour, peut-être, te sauver la vie. Le goût du sang dans les entrailles, l’odeur de la chair brûlée, les craquements du bois, plus rien ne subsiste, après cela. Seul le bercement alarmé des flots, te portant quelque part, t’empêche peut-être de sombrer totalement.

Lorsque tu rouvriras les yeux – mais crois-moi, ça n’est pas pour tout de suite –, quelque part sur une berge bourbeuse de Staten Island, entre deux hangars désertés ou sur le béton dur d’une quelconque rive autrefois portuaire, désormais laissée à l’abandon – le n’a que bien peu d’importance –, ton premier geste sera de porter faiblement à ta gorge une main malhabile, de passer deux doigts tremblants sur ta peau qui n’en est plus vraiment, charpie calcinée. Tu n’auras que la force de sentir que tu respires encore, que de l’air s’immisce imperceptiblement entre tes lèvres ; que tu n’es pas encore mort. Faible, abîme, coupable et sans voix, mais pas encore mort.

Spoiler:
 



_________________
LE ROI ET L'OISEAU
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
MessageSujetRe: • IT'S A REVOLUTION, I SUPPOSE      #☾.      posté le Mar 25 Juin - 18:33
Judas Gates
you got two black eyes
Judas Gates
http://twoblackeyes.forumactif.com/t2536-judas-if-karma-doesn-t-hit-you-i-will https://twoblackeyes.forumsrpg.com/t2576-we-re-all-going-to-die-
image : • IT'S A REVOLUTION, I SUPPOSE - Page 5 B237801a9b298aca010332e811ca91a1
pseudo : horus.
credits : mittwoch (avatar), beylin (signa).
Faceclaim : ben barnes.
Multifaces : phœnix de luca.
Inscription : 24/04/2019
Messages : 174
true color : #ff0000 (red).
timelapse : trente-six piges Ψ visage buriné, traits tirés, il est marqué par les dures années passées. Carcasse usée jusqu'à la moelle qui ne laisse dans son sillage que des mégots de cigarettes durement troquées et des effluves de café bien trop corsé.
heart rate : célibataire Ψ solitaire endurci à la recherche de conquêtes pour réchauffer son lit et remplir ne serait-ce qu'une nuit ce vide dans sa poitrine. Veste qui empeste plus le stupre que le cuir tandis qu'il se noie dans ce néant béant, cette absence de sentiments.
purpose : mercenaire et troqueur occasionnel Ψ il est loin d'être regardant et loue ses services au plus offrant moyennant tout juste assez pour s'assurer une modeste pitance. Il refuse cependant de s'abaisser à servir un sorcier ne serait-ce que pour un salaire plus élevé et seule son activité parallèle au marché noir lui permet d'assumer le loyer.
gemstone : tourmaline noire (électricité/orage) Ψ capricieuse gemme qu'il rejette presque, lui, l'ennemi de la magie, esclave parti en croisade contre ces sorciers qu'il s'est juré d'annihiler. Pourtant, il comprend le réel potentiel de cette pierre, nécessaire moyen pour arriver à ses fins.
liability : serpent au sang froid Ψ séducteur manipulateur Ψ quête vengeresse contre la société sorcière Ψ mère rebelle tuée dans sa jeunesse Ψ père absent dont il ne connaît que le prénom (lien à pourvoir) Ψ cicatrice sur la paume droite apparue après s'être servie de sa gemme.
loyalty : déloyale loyauté bien souvent achetée, assurée par quelques tickets de rationnements qu'il a tôt fait de dilapider. Esprit libre sans famille, sans rien qui pourrait le retenir, il n'y a pas d'amis seulement ceux ne faisant pas partie du camp ennemi.
warning sign : • IT'S A REVOLUTION, I SUPPOSE - Page 5 Original
Black Dimes : 1440
RED THIEVES
RED THIEVES

• IT'S A REVOLUTION, I SUPPOSE - Page 5 Empty

It's a revolution, I suppose

Ça fait un mal de chien. Littéralement. Souffrance épouvantable qui le cloue au sol, brûlure qui ronge l'épiderme, se glisse sous celui-ci pour malmener la chair alors qu'il serre les dents, les yeux larmoyants. La bague qui orne son doigt est brûlante, métal de piètre qualité duquel s'élève quelques volutes de fumée. Les mouvements sont désespérément lents alors qu'il peste pour joindre ses mains, tirant férocement sur l'annuaire pour en déloger la gemme avant de la laisser rouler à ses côtés.
Aussitôt fait, il se sent de nouveau léger mais bien loin d'être apaisé alors que le visage se tourne et que la joue se colle au bois usé du pont, le regard se posant instinctivement sur la tourmaline dont le sombre éclat l'hypnotise comme à chaque fois. Objet de malheur dont il ne peut supporter la vue mais dont il refuse pourtant de se défaire tandis que la palme de ses doigts l'effleurent de nouveau avant de la glisser dans un geste lent et douloureux dans la poche de sa veste. Il est faible et il le sait. Amertume qu'il ravale difficilement, la gorge serrée, sa fierté piétinée et pourtant, il ne peut s'en séparer, sa dette envers cette magie qu'il haït s'agrandissant sans cesse.

Ouais, il a mal, Judas. Un mal qui s'étend au-delà des dégâts que l'on peut déjà apercevoir sur le corps sanguinolent, un mal qui ronge la psyché malmenée par les années. Pourtant, souffrance et culpabilité ne tardent pas à disparaître quand il perçoit du mouvement à ses côtés, la présence de @Isidore Lenoir se rappelant soudainement à ses pensées tandis qu'il roule dans un grognement étranglé. La main aux doigts tremblants se tend dans sa direction et il soulève légèrement le masque de son ami en retenant inconsciemment son souffle. Le visage qu'il découvre fait battre son coeur un peu plus vite, certitude qui l'ébranle bien plus qu'il ne l'aurait cru alors qu'il retire hâtivement ses doigts comme s'il s'était brûlé.
" Isi, tu m'entends ? Comment tu te sens ? " réussit-il à articuler, la voix éraillée. La vision de son unique ami étendu au sol, la peau maculée de plaies parce qu'il n'a, une fois de plus, pas été capable de réfréner la puissance dévastatrice de la tourmaline ne fait qu'accroître le pincement désagréable du myocarde et il se maudirait presque d'être humain parfois. Emotions qu'il réprime habituellement à coup de solitude et d'indifférence mais pas pour lui. Pas pour Isi.

Il retire lentement son masque pour inspirer une bouffée d'air frais, appréciant momentanément la fraîcheur du vent sur son visage. Accalmie de trop courte durée alors que le monde se met soudainement à tanguer dans des craquements déchirants, le bois flanchant avant de disparaître dans les flots qui engloutissent bien vite la marée humaine. Hurlements bien vite emportés par les flots tandis que certains tentent de garder la tête hors de l'eau, bras s'agitant à la surface dans une tentative désespérée de nager jusqu'au quai.
Les yeux écarquillés il ne faut que quelques secondes à Judas pour que son regard parcourt les quelques mètres les séparant de la terre ferme de Staten. Adrénaline qui le secoue et lui fait oublier l'espace d'un instant que son corps est si meurtri que respirer est devenu difficile. Sa main cherche celle de l'homme à ses côtés qui semble lui aussi avoir compris la situation alors que leurs doigts s'enroulent simultanément autour de l'avant-bras de l'autre. Leurs regards s'accrochent l'espace d'un instant avant qu'ils ne se mettent à se traîner vers le bout du pont, s'entraidant mutuellement quand l'un d'entre eux vient à faiblir, rattrapé par la douleur qui secouent leurs membres cotonneux.
Ce n'est qu'une fois en sûreté, le front luisant de sueur que Judas se permet de s'effondrer. Là, les yeux mi-clos, face à Isidore, il ne peut empêcher le sourire qui étire légèrement ses lèvres craquelées, le trou béant dans sa poitrine légèrement comblé. Il est là et, à cet instant, c'est tout ce qui importe. Pour une fois, Judas a l'impression d'être à nouveau à sa place dans ce monde qui ne tourne plus rond.

Tu as la flemme ?:
 

_________________
i'll use you as a warning sign
that if you talk enough sense then you'll lose your mind
Revenir en haut Aller en bas
 
MessageSujetRe: • IT'S A REVOLUTION, I SUPPOSE      #☾.      posté le Mer 26 Juin - 0:25
Two Black Eyes
you got two black eyes
Two Black Eyes
image : • IT'S A REVOLUTION, I SUPPOSE - Page 5 46b475a84b8f997cf2f1998967715f25
pseudo : two black eyes
Faceclaim : no one
Inscription : 09/01/2018
Messages : 607
timelapse : i'm immortal, bitch
heart rate : i'm single and looking
purpose : ruining your life
magic scale : niveau 99
powerplay : my face is my gift
loyalty : bitch please
action cards : 100
object cards : 100
mystery cards : 100
random cards : 100
Black Dimes : 4572
PNJ
PNJ

• IT'S A REVOLUTION, I SUPPOSE - Page 5 Empty
It's a revolution,
I suppose
I’m waking up to ash and dust. I wipe my brow and sweat my rust. I’m breathing in the chemicals

Le TC est officiellement terminé.

La chronologie du forum a été mise à jour afin de refléter les évènements qui s'y sont passés.

La vie continue pour les humains, mais les conséquences de la manifestation continuent de planer dans l'air. L'odeur de bois brulé semble incapable de disparaitre, en poussant beaucoup à baisser les yeux devant l'Automne dont la présence a augmenté. La rébellion quant à elle se prend à se faire vocale à l'encontre de Baines ; pour ou contre, les choix sont faits.

Revenir en haut Aller en bas
 
MessageSujetRe: • IT'S A REVOLUTION, I SUPPOSE      #☾.      posté le
Contenu sponsorisé
you got two black eyes

• IT'S A REVOLUTION, I SUPPOSE - Page 5 Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
• IT'S A REVOLUTION, I SUPPOSE
Page 5 sur 5
two black eyes
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Revenir en haut 

. ✵ * · . . TWO BLACK EYES ☽ :: 
new york
 :: 
Zone 9
 :: 
The Angels' Harbor
+
 Sujets similaires
-
» Ivy S. Cobb • That's the time where I'm suppose to put a quote so cool •
» ENTRE LA REVOLUTION ET LA CONSITITUTION ! ENTRE MAITRE MALICE ET LES AUTRES
» Oyez, Oyez! Un révolutionnaire à besoin d'aide!
» Jenerasyon Dechennen 6/8/11 Réveil des filles & fils de Dessalines en diaspora
» Une petite étude marrante


Sauter vers: