Random as a familiar shop. || Ft. Raleigh

whatever happens, we are deathless
Aller en bas 
 
MessageSujetRandom as a familiar shop. || Ft. Raleigh      #☾.      posté le Ven 21 Juin - 14:15
Thaddeus N. Ravenwood
you got two black eyes
Thaddeus N. Ravenwood
http://twoblackeyes.forumactif.com/t1310-old-as-a-good-scotch-thaddeus#27454 https://twoblackeyes.forumsrpg.com/t1420-shaping-the-future-thad http://twoblackeyes.forumactif.com/t1426-m-clarence-n-ravenwood-night-court http://twoblackeyes.forumactif.com/t1736-cobaye-humain-it-is-what-it-is-1-1-libre
image : Random as a familiar shop. || Ft. Raleigh Liamhemsworthgif52
pseudo : Ectra
credits : Ectra²
Faceclaim : Liam Hemsworth
Multifaces : Darren J. Jóhannsson
Inscription : 06/01/2019
Messages : 107
true color : #40447B ou balises <thpar>
timelapse : 32 ans et toutes mes dents. Enfin, je crois.
heart rate : Célibataire. Pansexuel. Pas spécialement en quête de romance, mais rarement contre un peu divertissement.
purpose : Inventeur de sortilèges, rituels et potions. C'est une occupation à risque, mais qui a dit qu'il ne faut pas vivre dangereusement?
magic scale : Level 3 depuis moins d'un an.
powerplay : Projection mentale des souvenirs, rêves et cauchemars.
loyalty : Je suis loyal à mon coven, c'est un fait. Néanmoins, je ne suis pas hermétique aux autres pour autant. La personne est ce que j'analyse en premier, avant de m'intéresser à son clan d'appartenance. Après, si vous êtes malgré tout complètement à jeter... Je ne peux rien pour vous.
warning sign : Random as a familiar shop. || Ft. Raleigh 21Pu1zz
Random as a familiar shop. || Ft. Raleigh Profil20
Random as a familiar shop. || Ft. Raleigh VsOPefP


Black Dimes : 1073
NIGHT COURT
NIGHT COURT

Random as a familiar shop. || Ft. Raleigh Empty
Random as a familiar shop.
Ft. Raleigh Flinders Ft. Raleigh Flinders Ft. Raleigh Flinders Ft. Raleigh Flinders Ft. Raleigh Flinders Ft. Raleigh Flinders Ft. Raleigh Flinders Ft. Raleigh Flinders


Savez-vous ce qui est agaçant? Bien des choses, nous sommes d'accord, mais l'une d'entre-elles, plutôt spécifique, et qui a, à cet instant, un pouvoir bien frustratoire sur mes nerfs: manquer d'ingrédients au moment fatidique d'une illumination. Imaginez être chez vous. Vous venez d'imaginer la recette parfaite pour le meilleur cheesecake de tous les temps, vous le savez, c'est ça. C'est la réponse à toutes les questions du mi-cuit, pas cuit, cuit au four ou pas, plus de fromage,ou plus de farine, ou pas de farine. Vous avez compris l'univers du cheesecake, alors vous vous ruez dans votre cuisine, vous sortez plats, saladiers, fouets et autres ustensiles, puis vous ouvrez votre votre placard. Et là! Et là, vous remarquez que vous n'avez pas de fromage. Et votre monde s'écroule.

Bon, peut-être pas à ce point-là, mais il faut admettre que me ruer dans mon atelier avec une potentielle solution à l'une des questions qui me torturaient depuis des mois et finalement réaliser ne pas avoir les ressources pour tester ma théorie miraculeuse... J'ai crié. Purement et simplement, jusqu'à en être étourdis d'ailleurs. Personne n'a entendu, bien sûr, j'étais au sous-sol, mais les murs s'en souviendront peut-être. C'est donc tout naturellement que je suis remonté en vitesse, le souffle court (oui, j'ai beaucoup d'escaliers, je ne sais pas à quoi je pensais quand j'ai dessiné les plans. Peut-être la stupidité de la jeunesse), je me suis habillé et je suis parti.

Dehors, il pleut. Le ciel est épais, gris, le soleil planqué au-delà, et si j'ai un tant soit peu d'instinct, je dirais qu'un orage se gonfle, prêt à exploser d'ici une heure ou deux. On espère, en tout cas. Mais peu importe, la route pour Brooklyn, je la connais et je l'emprunte. Quelques herbes, c'est tout ce qui me manque pour peut-être conclure cet épineux problème, et je me rends donc chez mon fournisseur habituel. Je connais ces gens pour y aller depuis déjà un moment. De bonnes personnes, serviables avec toujours le stock pour me dépanner. On pourrait penser qu'une ville sorcière auto-suffisante n'aurait pas de soucis d'approvisionnement, et pourtant, combien de boutiques ai-je dû quitter par faute de stock.

Enfin, bref. Lorsque j'arrive sur place, quittant le taxi pour rejoindre la devanture de l'herboristerie, j'ai le temps de laisser la pluie humidifier en profondeur mes vêtements, et lorsque j'entre, lorsque la petite clochette tinte au-dessus de ma tête, je réalise que mes cheveux sont trempés et laissent encore couler quelques gouttes sur mon visage et ma nuque, nuque chemin parfait pour rejoindre mon dos, dont une goutte traîtresse semble s'être éprise, alors tel le chien sophistiqué que je suis, je me secoue dans un frisson incontrôlable. Il y a quelque chose d'agréable dans le paysage détrempé de la végétation de Brooklyn, mais ce sont bien certaines herbes séchées qui m'intéressent. - Bonjour? - La luminosité extérieur aurait pu me le dire, mais New-york tire déjà sur la fin de sa journée, et sous mes yeux, mes herboristes ont déjà commencé à ranger quelques petites choses. Je ne suis tant en retard que ça, mais peut-être arrivé-je juste avant la limite? - Je suis désolé de passer si tard, mais j'ai des bocaux vides à remplir. Je suis venu dés que je m'en suis rendu compte. - Mais comme d'habitude, moi et le temps qui passe, nous nous ignorons beaucoup.

_________________



I belong to the night...
Revenir en haut Aller en bas
 
Random as a familiar shop. || Ft. Raleigh
Page 1 sur 1
two black eyes
Revenir en haut 

. ✵ * · . . TWO BLACK EYES ☽ :: 
new york
 :: 
Zone 7
 :: 
Brooklyn Bay
+
 Sujets similaires
-
» Raleigh Maxyme Hillsburry
» She seemed so familiar the day that I met her...
» The Dark Shop - Welcome
» Dawn's shop.
» Wenlaëdy Shop's


Sauter vers: