• TAKE A CHANCE ON ME

whatever happens, we are deathless
Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 
MessageSujetRe: • TAKE A CHANCE ON ME      #☾.      posté le Dim 23 Juin - 15:51
Thaddeus N. Ravenwood
you got two black eyes
Thaddeus N. Ravenwood
http://twoblackeyes.forumactif.com/t1310-old-as-a-good-scotch-thaddeus#27454 https://twoblackeyes.forumsrpg.com/t1420-shaping-the-future-thad http://twoblackeyes.forumactif.com/t1426-m-clarence-n-ravenwood-night-court http://twoblackeyes.forumactif.com/t1736-cobaye-humain-it-is-what-it-is-1-1-libre
image : • TAKE A CHANCE ON ME - Page 6 Liamhemsworthgif52
pseudo : Ectra
credits : Ectra²
Faceclaim : Liam Hemsworth
Multifaces : Darren J. Jóhannsson
Inscription : 06/01/2019
Messages : 107
true color : #40447B ou balises <thpar>
timelapse : 32 ans et toutes mes dents. Enfin, je crois.
heart rate : Célibataire. Pansexuel. Pas spécialement en quête de romance, mais rarement contre un peu divertissement.
purpose : Inventeur de sortilèges, rituels et potions. C'est une occupation à risque, mais qui a dit qu'il ne faut pas vivre dangereusement?
magic scale : Level 3 depuis moins d'un an.
powerplay : Projection mentale des souvenirs, rêves et cauchemars.
loyalty : Je suis loyal à mon coven, c'est un fait. Néanmoins, je ne suis pas hermétique aux autres pour autant. La personne est ce que j'analyse en premier, avant de m'intéresser à son clan d'appartenance. Après, si vous êtes malgré tout complètement à jeter... Je ne peux rien pour vous.
warning sign : • TAKE A CHANCE ON ME - Page 6 21Pu1zz
• TAKE A CHANCE ON ME - Page 6 Profil20
• TAKE A CHANCE ON ME - Page 6 VsOPefP


Black Dimes : 1073
NIGHT COURT
NIGHT COURT

• TAKE A CHANCE ON ME - Page 6 Empty
Take a chance on me.
Ft. Everyone 'cause it's a mess Ft. Everyone 'cause it's a mess Ft. Everyone 'cause it's a mess Ft. Everyone 'cause it's a mess


Les choses tournent, le sol vibre, la terre s'inverse et j'ai un vertige qui me prend. Encore. Je tombe en arrière, le crâne en feu alors que la mémoire de ce souvenir continuer d’imprégner mon esprit. J'en demande trop. J'en fais trop. Est-ce mon corps qui hurle ou les grands yeux qui s'imposent? Peut-être les deux à la fois, pourtant les choses s’apprêtent à revenir à la normale. Une normale anormale.

Les bras de lumière saisissent les sorciers et les dépossèdent du mal qui les manipulait. La magie corrompue qui nous animait s'en va, nos dons nous reviennent et le parc retrouve un semblant de calme. Un calme lourd, alors que flashs, tourbillons et autres calamités s'estompent comme elles sont venues, ne laissant que leurs stigmates offertes à nos yeux surpris, usés, effrayés et soulagés.

Lorsque je me redresse, je pose machinalement mon regard sur l'homme au centre du tourbillon, cet homme à qui j'ai projeté son souvenir et qui m'offre un signe de tête en guise de gratitude, l'air troublé, avant de se retourné vers un autre.
Assis au sol, le regard lointain, je n'en mène pas large moi-même. La résurgence de ce souvenir pourtant étouffé au fond de mon esprit ne m'a pas fait du bien, c'est même totalement l'opposé. Réveiller cette ombre maléfique n'a jamais été dans mes plans, mais peut-être que l'ensevelir derrière tout un tas de déni et d'ignorance n'est pas la solution? Aurais-je été si sensible à ce soir si j'avais réellement traité cet événement de façon saine et sérieuse? Allez savoir.

Alors je reste ainsi, les jambes repliées contre mon torse, silencieux et discret, jusqu'à ce que Saab ne prenne la parole. Je ne l'écoute que d'une oreille, retenant les mots plus que le ton et l'intention. Mon cerveau les assimilera plus tard. Lorsqu'il a fini, je ne m'éternise pas. Et je ne suis pas le seul, mais les âmes en peine quittant le théâtre de ce vaste échec ne sont que des silhouettes à mon regard. Je m'estompe avec discrétion, confusion et un calme presque traumatique. Je n'ai plus rien à faire ici. Aider par bonté d'âme n'a jamais été dans mes réflexes et à ce stade, tout ce que je souhaite, c'est m'enfermer chez moi. Je veux seulement un environnement sûr et familier. Mon canapé, une bouteille d'alcool et éviter les rebords de mon toit le temps que tout ce mal être retourne dans le puit sans fond dans lequel je l'avais bazardé. Dormir? Ce soir, dormir est une angoisse qui me terrifie. Et hurler, pleurer ou dévaster mon appartement n'y changera rien... Même si au final, j'essaierais quand même.


Résumé:
 

_________________



I belong to the night...
Revenir en haut Aller en bas
 
MessageSujetRe: • TAKE A CHANCE ON ME      #☾.      posté le Lun 24 Juin - 20:12
Ozan Saab
you got two black eyes
Ozan Saab
pseudo : Bluefeathers, Anaïs
credits : (c) Morrigan
Faceclaim : Toni Mahfud
Multifaces : Zélie Havilliard & Mazen Vanserra & Jazz Kyôdo
Inscription : 16/03/2019
Messages : 35
true color : seagreen
Black Dimes : 400
NIGHT COURT
NIGHT COURT

• TAKE A CHANCE ON ME - Page 6 Empty
Ozan est tombé. Et si ce n’est pas physiquement, contrairement à son acolyte de l’Aube, c’est psychologiquement. Aussi haute la montée, aussi puissant le pouvoir, aussi violente est la chute. Et quand les puissances occultes ont commencé à se déchaîner, c’est de plein fouet que le souverain étoilé a pris la morsure de ses compétences. Violentes, insidieuses, pernicieuses sont les mains qui l’ont étreintes, sans lui laisser le temps de comprendre ce qui lui arrivait. Le projetant dans un de ses cauchemars qui le hantent depuis des années, sans aucun contrôle, entièrement impuissant. Un Suprême mis à genoux dans un claquement de doigts. Javed aurait sans doute été ravi s’il n’avait pas été lui-même en proie à une illusion particulièrement vivace. Il n’y a plus rien, autour de lui. Les cris ne lui parvenaient plus. Il n’y avait que le silence, en silence de mort troublé uniquement par un bruit de liquide tombant au sol. Goutte à goutte. Encore et encore. Et il n’y a pas tous ces visages apeurés, terrifiés, endommagés. Il n’y a que le sien, lacéré de la plus violente des manières. Le reste de son corps, mutilé. Et l’hémoglobine, partout. L’impossibilité de bouger. De tressaillir. De hurler son nom. Il ne peut même pas l’articuler. Rien. Lèvres scellées par un sort. Entravé magiquement. Il ne peut qu’assister à la mise à mort de celle qui fait battre son cœur, lacération après lacération, coup de poignard après coup de poignard. Et peu importent les litres de sang déjà écoulés. Il semble toujours en jaillir. Et il prie pour que ça ne s’arrête pas, pas réellement, ce flot, ce fluide vital. Le temps qu’il en coule, il en reste. Il peut espérer faire quelque chose. Même s’il sait. Il sait, profondément, qu’il n’y a rien qu’il ne puisse faire.

Mais le rythme ralentit. Les gouttelettes ne tombent bientôt plus. Et si la panique le gagne dans un premier temps, les traits qui se floutent progressivement finissent par tirer une sonnette d’alarme dans sa conscience. Et ses esprits lui reviennent, alors que l’illusion se dissipe. Libéré de la prison de sa propre imagination, créée par sa propre magie, Ozan revient à lui. Et l’horreur qui l’a étreint n’a d’égale que celui qui le frappe à la vue du spectacle qui s’offre à ses yeux. Son esprit ne perd pas une seconde en calculs. Il comprend. Et ses prunelles se posent sur la statue de glace. La sorcière martyre. Et surtout sur son collègue, au sol. Pas besoin de dessin. Pas besoin d’explication. Et surtout, si son cœur bat toujours la chamade, il ne s’autorise absolument pas le luxe d’une seconde supplémentaire : il en a déjà trop perdu. Ses mains qui tremblent encore se referment sur les poignets de Vasco, qu’il accompagne en remontant, le remettant sur pied. Il ne le lâche cependant pas, murmurant à son oreille : « Thanks. We owe you so much. I’ll take you home. Don’t even try to argue. » Pas de langue de bois entre ces deux hommes. Et si le respect a toujours été une grande part de leur relation, celui du Saab pour son aîné vient d’être doublé, si c’est encore possible. Et s’il n’a été que victime, comme les autres, de ce qui vient de se produire, il sait qu’il est de son devoir pour prendre la parole. Mais que dire ? Il n’est pas connu pour être un orateur de génie. Et son charisme ne suffira pas, cette fois-ci, à effacer ce qui vient de se produire. Leur peuple a souffert. Et il n’a rien pu faire. « Rendons ce soir hommage à Damon Vasco. Et au sacrifice de notre sœur de l’Hiver. » Il n’y a pas de mots, réellement, qui conviendraient à la situation. Mais il y a autre chose qu’il est capable de faire. Et qu’il va s’employer à réaliser. « Que chacun, en rentrant, brûle de la sauge en sa demeure. Et que Two Black Eyes veille sur cette nuit. » Si ses mots sont suffisants ? Absolument pas. Mais, alors qu’il se retourne vers Damon, c’est son pouvoir qu’il convoque. L’envoyant lécher l’âme de chacun des sorciers présents. Leur offrant, pour cette nuit, pour ceux qui parviendront à fermer les yeux, un rêve agréable. Qui n’effacera pas le souvenir de cette journée, mais contribuera, avec le calme revenu et obtenu durement, à panser les plaies et à les aider à avancer, pour contrer tout cauchemar au parfum désespoir qui voudrait s’emparer des esprits, pour alimenter le traumatisme qu’ils viennent tous et toutes de subir.



Spoiler:
 

_________________
IN A SKY FULL OF STARS
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
 
MessageSujetRe: • TAKE A CHANCE ON ME      #☾.      posté le Mar 25 Juin - 16:53
Jadis Toegar
you got two black eyes
Jadis Toegar
image : • TAKE A CHANCE ON ME - Page 6 OrderlyCircularLabradorretriever-small
pseudo : Eligos
credits : carole71 (vava) ; Pando (icons)
Faceclaim : Elle Fanning
Multifaces : No one has no multifaces
Inscription : 21/05/2019
Messages : 107
true color : gold : #FFD700
timelapse : Dix-Neuf années de lumière parce qu'à part sa vitesse, tout est relatif
heart rate : Liberté attachée à ses pas, elle envisage d'un tendre regard les amours
purpose : Etudiante d'Astoria
magic scale : Niveau II
powerplay : Coruscante ; la manipulation des photons. La couleur de la lumière n'a aucun secret pour elle, les variations d'énergie et de longueur d'onde des photons qu'ils soient visibles ou invisible. Un don tellement large qu'elle n'a pas conscience de toutes les possibilités
liability : +Dernière née des Toegar, elle en est parfois la gemme dans l'expression de tous leurs bons côtés
+Manipulatrice de la lumière, elle est comme ces lumières qu'un soir de pleine nuit qu'on a envie de suivre pour enfin voir
+étudiante d'Astoria, elle travaille avec acharnement pour la puissance mais surtout pour la magie elle-même qui la passionne et l'anime
+Instagrameuse, elle joue de sa richesse et de sa visibilité pour dicter la tendance
+Sportive, sa chère et tendre mère lui a fait prendre des cours de sport de combat et elle-même a insisté pour faire de la gymnastique artistique qui est tout Toegar, la discipline au service de la beauté

loyalty : Day Court, elle lui est fidèle. Fidèle à sa famille, fidèle à son coven et fidèle aux principes que le jour peut porter en lui-même. Manipulatrice involontaire, elle préfère obtenir la fidélité dans l'amour des autres et sa capacité à les défendre.
Attachée à sa famille, ils sont sa faille et son amour qu'elle défendrait bec et ongles sans rester aveugle à leurs défauts qu'elle compte faire disparaître et chasser les ombres

Black Dimes : 873
DAY COURT
DAY COURT

• TAKE A CHANCE ON ME - Page 6 Empty
EVERYONE
Take chance on me
 


Jadis Toegar s’était toujours vu comme une lumière dans la vie des personnes autour d’elle, à sourire pour remonter les particules de bonne humeur dans leur corps comme le soleil aide les plantes avec sa photosynthèse. Le sourire ne se décrochait pas de ses lèvres, doux alors que ses prunelles fixées le corps d’Icare blessé avant qu’il ne devient plus rayonnant quand les lèvres d’Icare se tordirent en un sourire. Son regard se détourna un instant d’Icare pour tomber sur Damon et son regard épuisé alors qu’un semblant de devoir tressaute dans ses yeux presque morts. De sa main, elle sent le pouvoir de guérison couler dans ses veines, soudainement les plaies sur ses bras se referment. Surtout, le corps d’Icare semble enfin moins tendu de douleur sur ses genoux avec douceur elle dépose un léger baiser sur son front en caressant ses cheveux, un soupir de soulagement lui échappant.

La couronne d’épine pèse lourd alors qu’elle le fixe avec un sourire plein d’espoir en le voyant presque tendre les bras et qu’enfin tout se règle. Malgré son niveau, la blonde sent la puissance sortir du Suprême de l’Aude, aussi puissante et belle qu’elle puisse l’air. Dans un coin de l’univers, toutes les étoiles semblèrent s’agitaient un moment. Un seul instant, une seule décision et la totalité du monde connu pris une nouvelle direction, tout tourné dans un autre sens. La conscience de la violence de son geste efface presque le sourire qui étirait les lèvres de Jadis ? Ses yeux eux l’avaient complètement perdu, kaléidoscope de sérieux et de peur, comme si elle avait lancé une machine sur laquelle elle n’avait plus aucun pouvoir.

« Non ». Le regard de Jadis se détourne à peine pour voir Sennar tenter de sauver la gardienne des glaces. Au fond, la blonde sent qu’il n’y a plus rien à faire, la cérémonie doit connaître son prix et que seul le prix du sang sorcier peut couler ce soir. Au dessus, elle imagine presque un sourire satisfait de la part des Deux Grands Yeux Noirs. Le regard de la blonde tomba sur Damon à genoux à ses côtés. « Je reviens Icare » Avant même qu’elle ne puisse bouger, « Il ne faut pas rester ici. » Avec dénégation, la tête de Jadis se secoua avant de lui envoyer un sourire rassurant contre son irrésistible angoisse. Le danger était parti, il ne restait plus qu’à rassurer les survivants rien ne pouvait plus mal tourner maintenant. La main de Sennar enserre pourtant son poignet pour l’attirer alors qu’elle résiste et tire pour briser le contact. A l‘incompréhension et l’accablement, un instant c’est une violente réaction nucléaire qui agite les prunelles de sa jeune sœur avant que la douceur ne reprenne le dessus. « C’est fini, Jadis. C’est fini, tu entends ? » Un étirement des lèvres désolée et une simple dénégation. « Rien n’est jamais fini. »Avec autant de tendresse que possible, les mains de Jadis soulevèrent la tête du brun pour la poser par terre pour aller rattraper le Suprême avec Ozan Saab sans même tenir compte de son appartenance à la Night et le soutenir avant de planter ses yeux dans ceux de son frère. « Nous sommes des Toegar, nous devons aider quand personne d’autre n’y arrive. » Jadis enserre Damon pour le laisser se poser et se reposer, cherchant désespérément du regard quelque chose pour l’aider. A ses côtés, elle glisse un des bras de Damon au dessus de son épaule pour le soutenir. Son regard se porte sur le visage défit d’Ozan a qui elle sourit comme pour lui donner de la forcer. « Thanks. We owe you so much. I’ll take you home. Don’t even try to argue[/color] » Jadis hoche la tête aux mots de Ozan, c’était son rôle de parler et au fond, personne ne semblait trouver les mots. « Tu nous as tous sauvé, comment te sens-tu ? sans lâcher le Suprême du regard Je ne risque plus rien mais eux si et je dois les aider… Nous devons les aider. » Avec vigueur, elle tentait d’appeler un Dawn à l’aide pour soigner Damon qu’elle continuait de tenir et serrer dans ses bras tout en surveillant Icare. Présence inutile au milieu, incapable de faire mieux. A l’arrière d’Ozan, elle décide de le soutenir, mouvement d’union dans le chaos. Derrière le Suprême de la Night, Jadis ferme les yeux un instant, malgré la magie qui gigote sans qu’elle ne puisse la contrôler à la perfection, pour illuminer derrière Ozan la scène pour qu’il soit un phare dans le nuit. Bonne volonté dont sur le moment les répercussions politiques ne lui traversèrent même pas l’esprit. « Rendons ce soir hommage à Damon Vasco. Et au sacrifice de notre sœur de l’Hiver. Que chacun, en rentrant, brûle de la sauge en sa demeure. Et que Two Black Eyes veille sur cette nuit. » Ozan se tourne nouveau vers Damon toujours soutenu par Jadis, cette nuit avait été un cauchemars pour tous et la fin de la nuit se promettait aussi violente. C’est un nouveau sourire d’encouragement qui éclaire ses lèvres.

Parce que malgré tout, elle reste Jadis la souriante.


_________________
JAMAIS LE SOLEIL NE VOIT L'OMBRE
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
MessageSujetRe: • TAKE A CHANCE ON ME      #☾.      posté le Mer 26 Juin - 0:17
Two Black Eyes
you got two black eyes
Two Black Eyes
image : • TAKE A CHANCE ON ME - Page 6 46b475a84b8f997cf2f1998967715f25
pseudo : two black eyes
Faceclaim : no one
Inscription : 09/01/2018
Messages : 607
timelapse : i'm immortal, bitch
heart rate : i'm single and looking
purpose : ruining your life
magic scale : niveau 99
powerplay : my face is my gift
loyalty : bitch please
action cards : 100
object cards : 100
mystery cards : 100
random cards : 100
Black Dimes : 4572
PNJ
PNJ

• TAKE A CHANCE ON ME - Page 6 Empty
Take a
chance on me
For when the night gets dark, that is when one tends to take chances they might regret.

Le TC est officiellement terminé.

La chronologie du forum a été mise à jour afin de refléter les évènements qui s'y sont passés.

La vie continue pour les sorcier, mais les conséquences du nouvel échec restent palpables. @Damon Vasco semble sortir indeme, et pourtant, alors que les jours passent, c'est comme si la magie elle-même se retourne contre lui. Les pouvoirs de chacun sont encore plus instables, tandis qu'une étrange lueur se prend à apparaitre au sein du ciel étoilé.

Revenir en haut Aller en bas
 
MessageSujetRe: • TAKE A CHANCE ON ME      #☾.      posté le
Contenu sponsorisé
you got two black eyes

• TAKE A CHANCE ON ME - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
• TAKE A CHANCE ON ME
Page 6 sur 6
two black eyes
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
Revenir en haut 

. ✵ * · . . TWO BLACK EYES ☽ :: 
new york
 :: 
Zone 4
+


Sauter vers: